Le Prix de l'Ingénierie du Futur a été créé en 2006 par Syntec-Ingénierie. Il distingue des projets réalisés par des étudiants d'écoles d'ingénieurs, d'universités ou des apprentis de CFA du Supérieur ayant imaginé des solutions scientifiques et technologiques pour répondre aux défis de demain.
 
Cette année, les équipes ont été invitées à concevoir des projets innovants pour le Village global de l’exposition Universelle 2025 pour laquelle la France est candidate avec le site de Paris-Saclay. Sur les six équipes finalistes de cette catégorie, trois prix ont été remis jeudi dernier, le 19 octobre 2017. Dans la catégorie dédiée aux étudiants, le jury a tenu à remettre un prix « coup de coeur » à l’une des équipes de l’ESITC Caen pour sa démarche BIM. Il s’agit d’un travail d’étude sur une friche industrielle au Havre, mené grâce au Building information modeling (BIM)* et transposable sur le site de l’Exposition universelle.
« Le Village global de l’Exposition universelle 2025 est un projet futuriste et ambitieux. Afin de mettre sur pied ce projet audacieux, il nous a semblé indispensable d’utiliser un concept qui répond aux enjeux de notre époque, le BIM. Pour développer ce projet, nous avons composé une équipe plurinationale et multidisciplinaire afin de tirer profit des connaissances et du parcours personnel de chacun. Nous avons souhaité utiliser le BIM tel qu’il est utilisé en entreprise, chaque membre de l’équipe ayant une fonction claire et définie au sein du projet. » Martin MENARD élève-ingénieur en 5ème année.
 
L’équipe était composée de 8 élèves : Anna BOSTR ÖM de l’Université d’Edimbourg (Ecosse), José GARCIA, Alfonso GONZALEZ et Samuel PAREJA de l’Université de Grenade (Espagne), Samuel ANTHORE, Alexandre HUREL, Simon MAHIET et Martin MENARD de l’ESITC Caen (France). 
 
Lu dans la presse :
 
Article paru dans Construction Cayola : lire l'article 
Article paru dans Ouest France : lire l'article 
Article paru dans le Moniteur : lire l'article